Il faut donc avoir de l'âme pour avoir du goût (Vauvenargues)

A première vue : la rentrée de l’Olivier 2016

A première vue, les éditions de l’Olivier s’avancent bien armées dans cette rentrée 2016, avec cinq auteurs différents, confirmés ou débutants, qui proposent des univers forts et singuliers. La marque de fabrique d’une maison qui accomplit depuis longtemps un véritable travail de fond et suit une ligne souvent intéressante.

Seyvos - La Sainte famillePUZZLE : La Sainte famille, de Florence Seyvos (lu)
En présentant Le Garçon incassable, roman précédent de Florence Seyvos et gros coup de cœur personnel, j’avais évité l’exercice périlleux du résumé, persuadé d’y perdre toute la substance du livre. Pour la même raison, je vais récidiver ici, car tenter de tisser une ligne claire dans ce superbe roman troué d’ellipses subtiles et de non-dits essentiels serait trop compliqué. Comme le titre l’indique, c’est une histoire familiale, et c’est une petite merveille, dont j’espère parvenir à parler en détail lorsque le livre paraîtra…

Dubois - La SuccessionENEMIES OF THE HEIR, BEWARE : La Succession, de Jean-Paul Dubois
Grand nom de l’Olivier, chez qui il a déjà publié notamment Une vie française, Le Cas Sneijder ou Kennedy et moi, Jean-Paul Dubois propose l’histoire d’une famille marquée par le tragique, du grand-père médecin de Staline au héros, Paul, exilé aux États-Unis, pour qui la vie est une peine grandissante malgré les bonheurs qu’il a pu connaître. Son existence va définitivement basculer le jour où il doit rentrer en France pour assurer la succession de son père qui vient de mourir… Dubois penche du côté obscur dans ce nouveau roman qui devrait marquer la rentrée.

Chiarello - Le ZeppelinLED : Le Zeppelin, de Fanny Chiarello
Si la vie est bizarre dans cette ville nommée La Maison, les habitants s’y sont habitués. Le survol inattendu d’un zeppelin vient pourtant perturber le destin d’une douzaine d’entre eux… Univers étrange à prévoir dans ce nouveau roman d’une jeune romancière aussi prolifique qu’atypique.

*****

Lerner - 10-04SANDY CLOSE : 10:04, de Ben Lerner
Après le succès de son premier livre, le deuxième roman de ce jeune auteur américain s’attache aux pas… d’un jeune auteur américain, confronté au syndrome de la page blanche après le succès de son premier livre. (Vous y êtes ?) Histoire de corser le tout, il découvre qu’il souffre d’une affection cardiaque alors qu’il passait un examen en vue de donner son sperme à sa meilleure amie, et l’ouragan Sandy s’apprête à mettre New York sens dessus dessous. Bref, grosse ambiance.

LA FÊTE EST FINIE : Derniers feux sur Sunset, de Stewart O’Nan
Lorsqu’il rejoint Hollywood en 1937, Francis Scott Fitzgerald n’est déjà plus que l’ombre de lui-même, attaqué par l’alcool et la dépression, privé de sa femme Zelda, internée, et de sa fille Scottie. Pas sûr que le monde tourbillonnant et égoïste du cinéma soit de nature à lui faire du bien… Un portrait crépusculaire et poignant de l’auteur de Gatsby le Magnifique, loin de ses années fastes.

Publicités

17 Réponses

  1. Le Fanny Chiarello me fait de l’oeil…

    11 juillet 2016 à 13:52

    • C’est vrai que c’est intriguant… mais ça peut aussi être très décevant ;-) A lire en tout cas !

      11 juillet 2016 à 22:08

  2. Tu crois pas que t’exagères encore 3 de notés 😝

    11 juillet 2016 à 19:41

    • Ah ah ah !!! Pourtant, je fais preuve d’un enthousiasme modéré au sujet de cette rentrée ;-)
      Croisons les doigts pour que la suite t’intéresse moins, alors :p

      11 juillet 2016 à 22:09

      • J’en doute ( m’en fou j’ai de l’avance 😝😝) va voir Money Shot 😚😉😘

        11 juillet 2016 à 22:11

      • Ah oui, pas eu le temps de jeter un oeil sur ce Money Shot… Tiens, je cherche un bouquin pour me changer un peu de la rentrée, ça pourrait être une idée !

        11 juillet 2016 à 22:14

      • Une très bonne idée et c’est chaud bouillant ;-)

        11 juillet 2016 à 22:15

      • Je viens de lire ta chronique, effectivement ça a l’air intense :) Je vais tâcher de me le prendre. Merci pour le conseil !

        11 juillet 2016 à 22:17

      • Je ne voudrais pas que tu rates un bon plan c.. …. Enfin tu vois quoi …

        11 juillet 2016 à 22:20

      • Un bon plan culturel ? :p

        11 juillet 2016 à 22:23

      • Oui bravo 😝

        11 juillet 2016 à 22:24

      • Je te confondrais pas avec une autres cannibale ? Mais t’inquiètes faut juste que je fasse attention à mon verbiage selon la cannibale …

        12 juillet 2016 à 00:08

      • Ah oui, attention à ne pas mélanger les Cannibales Lecteurs et la Cannibale Lectrice ! On peut tous mordre mais pas de la même manière :p

        12 juillet 2016 à 07:40

      • Tu m’en veux pas j’espère 😉

        12 juillet 2016 à 07:41

      • Aucun risque, ne t’inquiète pas :)

        13 juillet 2016 à 08:11

  3. valmleslivres

    J’avais l’impression de moins voir cette maison d’édition depuis le départ d’Olivier Adam. Je suis ravie de voir qu’elle est toujours aussi active (et un Dubois, ça ne se refuse pas).

    11 juillet 2016 à 23:28

    • L’Olivier a frappé un grand coup cette année avec la publication du roman phénomène de Catherine Poulain, « Le Grand marin ». Mais c’est vrai que c’est une maison qui bosse discrètement, avec constance, moins médiatique sans doute que d’autres, mais plus sérieuse ;-)

      11 juillet 2016 à 23:36

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s