À première vue : la rentrée Agullo 2021


Intérêt global :


Agullo a cinq ans !
L’occasion de mettre en lumière et de soutenir plus que jamais cette maison aussi sérieuse qu’aventureuse, grande exploratrice des littératures des pays de l’est (ils nous ainsi offert au premier trimestre la première traduction d’un polar croate, L’Eau rouge) et découvreuse de talents puissants en littérature policière. Dont l’un de leurs plus éminents représentants revient justement en septembre cette année, et on l’attend avec impatience (c’est peu de le dire !)


La Nuit tombée sur nos âmes, de Frédéric Paulin

Sa trilogie Benlazar (La Guerre est une ruse, Prémices de la chute et La Fabrique de la terreur) a marqué les esprits, autant par la force implacable de sa narration que par la pertinence de sa réflexion sur les dérives extrémistes entre la fin du XXème siècle et le début du XXIème.
Le regard acéré de Frédéric Paulin se braque cette fois sur Gênes, en juin 2001, à l’occasion d’une réunion du G8 marquée par de terribles répressions policières contre les nombreux manifestants altermondialistes venus défendre une autre vision du monde.
Grosse promesse, énorme attente, l’un des rendez-vous incontournables de la rentrée pour moi.
(Et le titre est superbe.)

Le Saut d’Aaron, de Magdaléna Platzová
(traduit du tchèque par Barbora Faure)

Une équipe de tournage du XXIème siècle s’intéresse au destin de Berta Altmann, une artiste indépendante de l’entre-deux-guerres qui cherche sa voie de Vienne à Berlin en passant par Prague.
Un roman inspiré par Friedl Dicker-Brandeis, qui a enseigné l’art aux enfants dans le camp de Terezin avant de mourir à Auschwitz.


BILAN


Encore deux titres de la maison qui m’intéressent fortement… Ils sont forts chez Agullo !

Lecture certaine :
La Nuit tombée sur nos âmes, de Frédéric Paulin

Lecture probable :
Le Saut d’Aaron, de Magdaléna Platzová

8 Réponses

  1. Je préférais leurs anciennes couvertures, moi :p Je note leurs sorties, j’apprécie cette maison d’éditions dont je possède plein de livres pas encore lus (comme de chez Mirobole d’ailleurs).

    8 juillet 2021 à 20:14

    • Franchement, les couvertures donnent mieux en vrai qu’en photo, je ne sais pas pourquoi. Au début, j’étais sceptique aussi, mais je m’y suis habitué.
      L’ancienne charte était chouette, mais la matière choisie pour le papier de couverture avait tendance à s’abîmer assez vite, je trouve. Là, c’est autre chose. Un peu plus classique (avec l’utilisation d’une photo), tout en gardant l’idée d’une couleur dominante forte.

      10 juillet 2021 à 08:26

      • J’aime justement bien cette matière de couverture (les anciennes) et leurs tranches qui tranchent dans les biblios <3

        Oui, faut pas faire voyager le livre au fond de son sac trop longtemps… Je suis maniaque, les belles couvertures, je les recouvre avec du papier transparent… sans coller du papier collant sur la couverture, hein !!!

        Par contre, j'adore les nouvelles cover chez Gallmeister…

        10 juillet 2021 à 18:43

      • Ah oui, moi aussi, la nouvelle charte de Gallmeister me plaît beaucoup. Au début ça râlait beaucoup, parce que nombre de gens appréciaient la sobriété de l’ancienne charte. Mais ils ont su réussir leur mue en faisant appel à de formidables graphistes, qui trouvent toujours un angle intéressant, et souvent poétique, pour illustrer le sujet des livres. C’était un choix radical, mais il était très bien pensé – comme souvent avec Gallmeister, il faut le reconnaître ;-)

        16 juillet 2021 à 10:10

      • Juste que dans ma biblio, c’est le souk avec ce changement de couvertures, on a du noir sobre, du blanc totem et ensuite, des couleurs ! mdr

        Je kiffe surtout les couvertures de chez Folio, les policiers, elles sont magnifiques maintenant <3

        16 juillet 2021 à 19:04

      • Ça c’est vrai – surtout quand tu collectionnes les titres d’un même auteur. Genre Craig Johnson, ça fait une grosse rupture pas très heureuse dans la bibli… et tu ne peux même pas compenser en enlevant la jaquette, les livres sont blancs dessous et pas noirs, comme les autres !

        17 juillet 2021 à 19:14

      • Ça me fout mes biblios en l’air les changements de tranches !! Idem dans les bédés et moi, je suis assez maniaque de ce côté-là :lol:

        17 juillet 2021 à 20:44

      • Je comprends, je comprends :D

        18 juillet 2021 à 08:05

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s