Il faut donc avoir de l'âme pour avoir du goût (Vauvenargues)

Le livre d’Aron, de Jim Shepard

Shepard - Le Livre d'AronParfois, et c’est très rare, des livres arrivent à m’arracher des larmes. Il y a eu Delphine de Vigan et Rien ne s’oppose à la nuit, Stephen King et La ligne verte, il y aura donc désormais Jim Shepard et Le livre d’Aron.

Aron, 8 ans, décrit son quotidien dans le ghetto de Varsovie. Écrit à la première personne, ce roman nous plonge dans les heures noires de l’Histoire sans la moindre plainte, le moindre effet larmoyant. Et on en vient vite à être là, avec Aron, à lui tenir la main, à avoir peur pour lui. Aron, c’est un petit gamin de la débrouille, qui tente avec ses copains d’occuper ses journées en attendant des jours meilleurs. Et ce jour arrive lorsqu’il fait la rencontre du docteur Janusz Korczak, éminent pédiatre et directeur de l’orphelinat de Varsovie. Forte tête, Aron se laissera apprivoiser et retrouvera en cet homme la figure d’un père qui l’a abandonné.

Encore un énième bouquin sur la Shoah? Un texte tire-larmes sur un sujet lu et relu? Détrompez-vous…
Le style est très déconcertant. Cela peut être un peu étrange dans les premières pages, mais cela se surmonte assez vite et vous ne pourrez plus lâcher le bouquin. Les effets stylistiques apportent encore plus de sincérité à l’écriture et rendent le texte et les personnages bien vivants.

Le livre d’Aron est un roman et pourtant, le docteur Korczak a bien existé. Probablement qu’Aron est constitué des milliers d’enfants enfermés dans ce ghetto et qu’il a tenté de sauver. En lisant ce livre, je me suis vue avec eux, à côté d’eux. Avis à tous les scénaristes, cela ferait un très bon film, comme cela est déjà un très bon roman. D’une humanité sans pareille dans cette horreur sans nom. Pour que jamais, nous n’oubliions.

Le livre d’Aron de Jim Shepard
Editions de l’Olivier, 2016
9782823605396
231p., 21€

Un article de Clarice Darling.

Publicités

11 Réponses

  1. Merci pour ce conseil de lecture

    17 mai 2016 à 12:56

  2. Là, je note de suite ! Merci !

    18 mai 2016 à 16:19

    • Quand belette contente, Cannibale content aussi :D

      18 mai 2016 à 22:42

      • Alors on danse pour fêter ça ? :D

        Où on dévore un truc à la viande et bien sanguinolent… comme tu veux.

        19 mai 2016 à 21:34

      • Une petite danse amicale suffira, je crois… mais c’est gentil de proposer :D

        19 mai 2016 à 22:33

      • Je pensais que tu dévorais des morceaux sanguinolents comme moi… Et comme disait le père cannibale à ses enfants : « Vous aimez votre mère ? Oui ? Alors reprenez-en ! »

        20 mai 2016 à 09:21

      • Ah ah, excellent ! (La blague, hein, pas la mère… quoique !)
        Je n’ai rien contre un bon steak sanglant de temps en temps, mais moins qu’avant néanmoins. Ce doit être mon grand âge…

        20 mai 2016 à 09:37

      • Bigre, Hannibal Lecter, notre maître, commencerait-il aussi à manger des viandes cuites ou des petits pots pour bébés ?? :D

        La blague, dans la version des cannibales, elle est drôle, j’en ai une autre version que je ne raconte pas parce que les dents grincent et c’est de l’humour trèèèèès noir.

        20 mai 2016 à 12:17

      • Ah, mais je suis preneur de l’humour très noir, moi !!! Tu crois que c’est publiable ou pas ? Au pire, mets-la en commentaire, et si c’est vraiment trop trash ou que tu ne veux pas, je n’approuverai pas la publication… mais au moins j’aurai rigolé (et grincé des dents, mais ça peut être très bon aussi, de temps à autre) ;-)

        (Bon, effectivement, elle est sûrement trop trash pour être publiée, surtout en commentaire de cet article ;-) Moi ça m’amuse, mais pas sûr que ça fasse rire tout le monde… Merci pour le partage « secret » !)

        20 mai 2016 à 12:28

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s