Il faut donc avoir de l'âme pour avoir du goût (Vauvenargues)

Ultra Violette de Raphaëlle Riol

Violette Nozière, c’est l’histoire d’une ado qui rêve d’Hollywood quand elle vit dans un 30m2 avec ses parents, un vieux libidineux limite incestueux et une mère inexistante, si ce n’est pour râler quand Violette rentre tard. La petite se prostitue et vole pour s’affranchir de ses parents et rêver à une autre destinée. Une histoire qui défraya la chronique dans les années 30 car Violette va empoisonner ses parents. Son père en mourra. La presse va se déchaîner sur cette gamine un peu folle, mais d’une beauté fatale, qui enchaîna les hommes comme les séances au tribunal. Muse des Surréalistes, condamnée à mort à 18 ans, le cas Violette Nozière fera couler beaucoup d’encre. Et cet ouvrage vient confirmer une fois de plus que le nom de Violette est passé à la postérité.

Riol - Ultra VioletteRaphaëlle Riol est une jeune écrivain talentueuse et offre avec Ultra Violette son troisième roman. Ce livre, c’est la rencontre entre Violette et Raphaëlle. L’auteur décide d’enquêter sur cette jeune parricide, quatre-vingt ans après les faits. C’est alors qu’elle voit une ombre sortir de l’immeuble où le crime s’est déroulé. C’est Violette elle-même, qui cherche quelqu’un pour lui raconter sa version des faits.

La bonne idée de ce roman est d’expliquer les difficultés de l’écrivain à raconter son histoire quand il est tourmenté par le héros. Violette squatte l’appartement et les pensées de Raphaëlle et la petite sournoise et pernicieuse (telle qu’elle fut décrite dans les journaux d’époque) va instiller sa version de l’histoire pour se donner le beau rôle. Raphaëlle tentera de résister mais va se rendre malade, perdra ses amis et ses amants, dévorée qu’elle est par son héroïne, qui la surveille et la toise.

Cette idée de convier son personnage principal dans son salon est une brillante idée et on avance à pas de loup aux côtés de Raphaëlle dans la vie de Violette. Un roman intriguant, très bien écrit et qu’on regrette de quitter une fois la dernière page tournée.

« En invitant une morte à s’installer chez moi, je savais que j’allais devoir régler des comptes avec la vie et avec l’écriture. »

Ultra Violette de Raphaëlle Riol
Édition Le Rouergue, collection la Brune, 2015
9782812607486
186p., 18€

Un article de Clarice Darling.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s