Il faut donc avoir de l'âme pour avoir du goût (Vauvenargues)

Le buveur de Hans Fallada

C’est une histoire vraie. Une histoire qui peut arriver à tout le monde. Une histoire de vies qui se brisent. Erwin Sommer est un bon petit bourgeois, calme et tranquille, marié depuis 15 années à Magda et  propriétaire d’une entreprise prospère. Mais très vite, le roman vire au cauchemar. Sans qu’on s’en aperçoive vraiment, Erwin Sommer commence à boire. Un verre. Puis un autre. Puis une bouteille entière et enfin, il termine ivre mort chez le tavernier du coin.

Pourquoi? Pour des broutilles. Des peccadilles. Un revirement de situation dans un marché qu’il devait remporter, lui, le grand négociant en produits agricoles à qui tout réussit. Dès lors qu’il a goûté à l’ivresse, Sommer ne peut plus s’en empêcher. Conscient tout de même que l’alcool peut entraîner sa perte, il continue. Fuit le domicile conjugal, revient pour voler de l’argent, en veut à sa femme, la si parfaite Magda.De débauches en pertes de mémoire, Erwin Sommer s’enfonce petit à petit dans l’alcoolisme irréversible et accumule les délits pour finalement se retrouver en prison. La fin reste magistrale. 

Hans Fallada, mieux connu pour Seul dans Berlin, manie le verbe et les sentiments avec virtuosité et nous offre, une fois de plus, un ouvrage sombre, angoissant, d’une justesse et d’une justice implacable, dû également à la parfaite traduction de Laurence Courtois. L’auteur nous fait vibrer avec cette descente aux enfers d’un homme moyen, qui passe de simple citoyen à fou emprisonné. Grandement autobiographique, Fallada n’a eu qu’à se regarder dans un miroir pour écrire la déchéance de sa propre vie. Un livre noir. Dense. Mais merveilleusement écrit. 

Le buveur d’Hans Fallada
Editions Gallimard, « Folio », 2012
9782070447572
385p., 7€50

Un article de Clarice Darling.
 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s