Il faut donc avoir de l'âme pour avoir du goût (Vauvenargues)

Datavision de David McCandless

La première chose qui m’ait interpellée dans cet ouvrage, c’est la couverture. Tiens, c’est marrant ce truc. Un bouquin gris argenté aux dessins colorés, avec un titre rigolo, Datavision, et un sous-titre évocateur Mille et une informations essentielles et dérisoires à comprendre en un clin d’oeil. 

Qu’est-ce donc que cela? Poussée par ma curiosité légendaire, j’ouvre. P 134-135 : La Grande Muraille de la censure, sites intégralement ou partiellement interdits. Une explosion de couleurs et d’informations me transpercent l’iris. Je feuillette les autres pages pour m’assurer qu’il n’y a pas tromperie sur la marchandise. Non, l’ensemble du livre est comme cela. Une somme de travail énorme, sur des thèmes très divers, mais débouchant toujours sur une double page avec des dessins, des diagrammes, des tableaux, des frises, le tout débordant de couleurs. D’une simplicité et d’une clarté folles. 

David McCandless (et son équipe!) a fait un travail sensationnel. Certes, la majorité de ses sources sont des sources internet comme Wikipédia (mais parfois de l’Unesco, l’Insee (pour la version française), New York Times, etc…) donc il est bien évident qu’il faut prendre avec des pincettes les informations soumises dans cet ouvrage, mais l’idée est tellement intéressante, l’ouvrage est tellement beau que cela vaut bien quelques transgressions avec la réalité. 

En le feuilletant, j’ai immédiatement pensé aux Miscellanées de Monsieur Schott, sauf qu’ici, il s’agit de miscellanées visuelles. Tout une histoire! Ainsi donc, avec ce livre, vous connaîtrez les différents types de café, l’évolution de l’ordinateur, les couleurs à la mode, qui gouverne le monde (et qui gouverne vraiment le monde), la déforestation de l’Amazonie, et quantité d’autres choses. 

Pour résumé, vous vous trouvez devant un livre assez exceptionnel, qui fera le bonheur des éditions Robert Laffont, car j’imagine que ce livre se vendra comme des petits pains pour les fêtes de fin d’année. Un ouvrage esthétique, intéressant, bourré d’humour, plus ou moins scientifique, mais indéniablement fantastique.  

Pour en savoir plus, le site (en anglais) du designer : http://www.informationisbeautiful.net/

Datavision de David McCandless
Editions Robert Laffont
9782221126752
23 € 222 pages. 

Un article de Clarice Darling.

Publicités

Une Réponse

  1. Pingback: Paris vs New York de Vahram Muratyan « Cannibales Lecteurs

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s