Il faut donc avoir de l'âme pour avoir du goût (Vauvenargues)

L’enfant de Schindler de Leon Leyson

schindlerOskar Schindler, on le connait tous à travers le film de Spielberg, la liste de Schindler, ou parfois à travers le livre, qui a inspiré le film, de Thomas Keanally. Mais personne ne connait les 1200 Juifs qu’il a sauvés, souvent au péril de sa vie.

Pocket Jeunesse publie l’histoire de Leon Leyson, alias Leib Lejzon, un petit garçon polonais d’une dizaine d’années devenu un vieux monsieur américain. Il était le plus jeune employé de Schindler. Le père de Leon, ouvrier dans l’usine d’émail de l’industriel allemand, réussit à persuader ce dernier de récupérer Leon, interné au camp de Plaszow, près de Cracovie. Grâce à l’action conjugué de son père et de Schindler, le petit garçon aura la vie sauve.

Cette autobiographie, à destination des adolescents, est très bien écrite. Pas d’enjolivement, pas de non-dits. On est aux côtés de Leon et de sa famille lors des premières persécutions et du choix lourd et difficile à faire. Partir et tout quitter? Ou rester et attendre? On est aux côtés de Leon lorsque les portes du ghetto de Cracovie se referment sur lui. On est aux côtés de Leon, lorsque les coups pleuvent au camp de Plaszow. Enfin, on est aux côtés de Leon lorsque les Russes les libèrent, un jour d’avril 1945.

Tout est minutieusement décrit : les yeux de sa mère, les costumes élégants de son père, le comportement radicalement différent de ses deux frères, qui disparaîtront dans l’enfer. Leon Leyson, aidé de sa femme et d’une écrivain, a su retranscrire son amour indescriptible pour sa famille, son village, son pays. Sa survie dans les camps de la mort puis son travail acharné pour garder sa place à l’usine de Schindler.

C’est l’histoire d’un petit garçon de douze ans, qui a croisé Oskar Schindler et Amon Göth, qui voue une admiration sans borne à l’un et une haine féroce à l’autre. Et qui grâce à l’un, a pu oublier les horreurs de l’autre.

Leon Leyson est mort en janvier 2013, entouré de sa femme, ses enfants et ses petits-enfants, loin de la Pologne. L’enfant de Schindler est à mettre entre toutes les mains. Pour ne pas oublier.

L’enfant de Schindler de Leon Leyson
Editions Pocket Jeunesse, 2014
9782266246927
220p., 15€99

Un article de Clarice Darling.

Publicités

2 Réponses

  1. alexmotamots

    Offre-t-il une autre vision de l’homme Schindler ?

    2 mai 2014 à 09:03

    • Dans ce livre, Schindler est un héros distant, qu’on croise peu, mais qui va tout changer. Alors, effectivement, Schindler est vu ici comme un héros (ce qu’il était) malgré ses accointances avec l’ennemi. Cela diffère peu du film mais après tout, Schindler était comme cela!

      21 mai 2014 à 08:01

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s