Il faut donc avoir de l'âme pour avoir du goût (Vauvenargues)

La vérité sur l’Affaire Harry Quebert de Joël Dicker

Il y a des livres comme ça, que vous lisez et que vous ne lâchez plus. La vérité sur l’Affaire Harry Quebert est de cet ordre-là. On doit savoir.

Marcus Goldman est un écrivain tout juste trentenaire et qui a connu la gloire dès son premier roman. Mais après une année intense de promotion, son éditeur le somme d’écrire un deuxième roman. En panne d’inspiration, Marcus va se réfugier chez son ancien professeur d’université et gloire littéraire de renommée mondiale, Harry Quebert, celui qui lui a tout appris. Mais peu de temps après le passage de Marcus à Aurora, petite ville du New Hampshire où vit Harry, on découvre dans le jardin de ce dernier un squelette humain. Celui de Nola Kellergan, jeune fille de 15 ans disparue en 1975. Les soupçons se portent immédiatement sur Harry. Marcus va tout faire pour le sauver et faire éclater la vérité sur l’Affaire Harry Quebert

Impossible de qualifier cet ouvrage. Polar, thriller, roman d’amour, roman initiatique, Joël Dicker a réussi le pari de tout réunir ou presque en 670 pages seulement. Il s’agit de son deuxième roman et c’est un vrai coup de maître. Certes, la langue est simple mais efficace. Certes, ce n’est pas de la très « haute littérature » comme Quignard, mais ce n’est sûrement pas un « livre de plage » comme l’a déclaré Patrick Rambaud! Jaloux va! L’auteur écrit de manière fluide, sans fioritures et mène tambour battant son histoire. On sent qu’il s’est fait plaisir à l’écrire et nous donne tout autant de plaisir à le lire. Les 700 pages font l’effet d’un rouleau compresseur et on est déçu de devoir déjà refermer le livre. Un vrai roman comme je les aime. 

Les jeunes et les vieux ne s’y sont pas trompés. La vérité sur l’Affaire Harry Quebert a remporté le Grand Prix du Roman de l’Académie Française et le Prix Goncourt des Lycéens.

La vérité sur l’Affaire Harry Quebert de Joël Dicker
Editions de Fallois/L’âge d’homme
9782877068161
670p., 22€

Un article de Clarice Darling.

Publicités

5 Réponses

  1. ma collègue vient de me le passer, elle a annulé ses rdv du week-end pour le terminer !

    23 novembre 2012 à 09:37

    • Ah ah! J’avoue que moi-même, j’ai raté plus d’une fois ma station de métro :)
      Bonne lecture!
      Cannibalement
      Clarice

      23 novembre 2012 à 09:44

  2. alexmotamots

    Réservé à ma BM, mais 5° sur liste d’attente….

    24 novembre 2012 à 13:16

  3. LAPLACE

    « la vérité….. » : ces bestsellers mal écrits ; je ne me fais pas souvent avoir, mais là, oui.
    ce jeune homme devrait lire Dostoïevski s’il veut vraiment faire dans le pavé à ne pas lâcher, le sien m’a bien ennuyée!

    c’est tellement fait mode!
    enfin, il a bien vendu!
    une lectrice énervée

    4 août 2017 à 21:40

    • Hé bien, ce livre a enthousiasmé des milliers de lecteurs de niveaux différents – lecteurs occasionnels comme gros lecteurs -, mais il ne peut pas plaire tout le monde… Ca serait, au choix, soit miraculeux soit suspect !
      Je ne crois pas que Dicker ait l’ambition d’être Dostoievski, du reste ;-) Mais en matière de pavé qui ne se lâche pas, il a plutôt réussi son coup, si j’en juge par le plaisir qu’il a procuré à autant de gens différents. Si vous saviez le nombre de lecteurs qui viennent en librairie pour demander un livre aussi captivant que « Harry Quebert »… c’est devenu l’une des questions récurrentes (et fort compliquée) auxquelles les libraires doivent répondre depuis cinq ans !
      Désolé que ça n’ait pas marché pour vous – hélas, il faut bien des déçus aussi ;-)

      10 août 2017 à 13:29

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s