Il faut donc avoir de l'âme pour avoir du goût (Vauvenargues)

Le roi n’a pas sommeil de Cécile Coulon

Ainsi donc, Cécile Coulon, 21 ans seulement, a déjà publié deux romans et nous livre son troisième opus? Qu’à cela ne tienne. Ouvrons l’opus. 

Verdict : Cécile Coulon a une vraie plume. C’est beau, c’est bien écrit. On sent toute la littérature américaine qui l’influence dans son écriture (cela m’a fait immédiatement penser à Donna Tartt et Le petit copain ou Richard Russo par exemple.) La jeune auteur possède une écriture enlevée, précieuse sans chichi, qui dépeint sans détour l’Amérique profonde, son ciel lourd et pesant, ses personnages vivants et pourtant, presque déjà morts. Vraiment, Cécile Coulon écrit formidablement bien. 

Mais… si la forme est très réussie, le fond l’est moins. J’avoue ne pas avoir compris l’intérêt de cet ouvrage. Cela se lit très bien, mais il manque le quelque chose, qui aurait pu faire de ce roman, un livre très réussi. En refermant ce bouquin, je me suis dit : « Mouais… bof… »

Thomas Hogan est un petit garçon timide qui se renfermera sur lui même au lendemain du décès de son père. A un moment donné dans le roman, son destin bascule… sauf qu’encore maintenant, je ne sais toujours pas lequel… Le décès de son père? La trahison de son ex-meilleur ami? Franchement, on ne sait pas trop et ça n’aide pas à apprécier l’ouvrage à sa juste valeur. 

C’est vraiment dommage, mais je reste persuadée qu’un bel avenir littéraire s’offre à la jeune écrivain! Same player try again…

PS : Cher stagiaire des éditions Vivane Hamy, serait-il possible de dire à vos supérieurs d’arrêter de vous faire écrire de telles quatrièmes de couverture? C’est épuisant, pour vous comme pour le lecteur. Exemple : « La sobriété du style de Cécile Coulon – où explosent soudain les métaphores – magnifie l’âpreté des jours, communique une sensation de paix, de beauté indomptable, d’indicible mélancolie. »
Vraiment… Faut arrêter. Merci

Le roi n’a pas sommeil de Cécile Coulon
Editions Viviane Hamy
9782878585094
142 p., 17€

Un article signé Clarice Darling.  

Publicités

Une Réponse

  1. Une auteure que je n’ai pas encore lu. Il va falloir qu eje remédie à cet oubli.

    7 mars 2012 à 16:21

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s