Il faut donc avoir de l'âme pour avoir du goût (Vauvenargues)

J’apprends l’hébreu de Denis Lachaud

L’important quand on termine un livre, c’est de s’en souvenir le lendemain. Mon problème, avec J’apprends l’hébreu, c’est que je l’ai refermé il y a déjà au moins trois semaines et que je ne m’en rappelle plus. Ou alors, des bribes.

Frédéric, ado timide et visiblement perturbé, supporte mal les nombreux déménagements successifs liés au travail de son père. Son frère se moque sans cesse de lui, sa sœur le prend pour un gentil débile et sa mère ne le comprend pas. Sans parler du père, qui est quasi-inexistant.

Notre ado a un sérieux problème. Après avoir dû s’adapter à la vie à Paris, Oslo puis Berlin, il doit maintenant apprendre à vivre à Tel Aviv. Un pays dont il ignore tout. La culture, la civilisation, la langue. Ca l’angoisse notre Frédéric, mais ça l’attire particulièrement de vivre dans un pays où on lit de droite à gauche. Vu qu’il était incompris dans le monde occidental, peut-être le sera-t-il un peu plus dans cette langue sémitique? Il court alors après les gens, en quête d’un territoire qui serait le sien, d’une langue qui saurait exprimer ses angoisses, ses désirs, ses peurs. Sa vie.

Le postulat de départ est une très bonne idée. Comment s’adapter, comment survivre dans un pays dont on ne connait rien, si, en plus, on est légérement déphasé avec soi-même et avec les autres?

Mais au final, on s’ennuie. Frédéric n’est pas attachant du tout. Au moins, dans un autre registre, Mark Haddon avait réussi, dans le Bizarre Incident du Chien pendant la Nuit, à faire de l’enfant autiste, quelqu’un de froid, mais à qui on se trouve lié. Ici, Frédéric est très renfermé. Trop, puisqu’il est quasiment impossible de se lier à ce personnage.

Trois semaines après avoir refermé le bouquin, il ne m’en reste plus rien ou presque. Il paraît que « J’apprends l’allemand » du même auteur était beaucoup mieux. Je vais aller vérifier ça tout de suite.

J’apprends l’hébreu de Denis Lachaud
Actes Sud éditions  18€50
9782742799435  240pages

Un article de Clarice Darling

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s