Il faut donc avoir de l'âme pour avoir du goût (Vauvenargues)

Articles tagués “jeu de pistes

Jeu de pistes, de Marcel Theroux

Signé Bookfalo Kill

Quand Daniel March apprend par son père que son oncle Patrick vient de mourir, il en est d’autant plus surpris qu’il le croyait décédé depuis longtemps. Alors, lorsqu’il découvre en plus que Patrick l’a nommé légataire universel, lui laissant notamment la charge de conserver en état sa singulière maison à Cape Cod, Daniel y voit un signe : à 35 ans, célibataire et sans ambition, il végète depuis trop longtemps comme obscur grouillot à la BBC. Pourquoi ne pas tout quitter et partir vivre aux Etats-Unis ?
A la suite de fouilles hasardeuses, Daniel découvre un manuscrit mystérieux – son oncle était écrivain -, l’esquisse d’un roman historique mettant en scène Mycroft Holmes, le frère de Sherlock. Des échos troublants glissés dans l’oeuvre conduisent Daniel à se confronter autant à lui-même, à ce qu’il attend de la vie, qu’à son passé et à celui de sa famille…

Voilà un roman qui me donne à réfléchir.
Je l’ai lu avec plaisir, assez vite séduit par le rythme nonchalant et le ton partagé, entre humour doux-amer et mélancolie, du narrateur Daniel. Le personnage est immédiatement attachant, délicat loser à la recherche d’un but à sa vie, et dont l’immersion dans l’univers singulier de son oncle lui offre le miroir dont il a besoin – même s’il lui reflète beaucoup d’inattendu…
Si jeu de pistes il y a, comme le titre l’indique, ce n’est pas tant sous forme de suspense ou d’une enquête dans les règles de l’art, que dans la façon dont l’apprentissage du héros avance peu à peu, par étapes subtiles, au fil de rencontres, de souvenirs et de réflexions saisies presque par hasard.
Tranquille, le style de Marcel Theroux (qui est anglais, comme son nom l’indique) imprime un rythme lancinant à une intrigue faite de petits riens – sauf lorsque le romancier s’amuse à pasticher la lourde plume propre aux fresques historiques, ou celle de Conan Doyle. Mine de rien, il nous conduit au fil des pages,sans fausse note ni ennui, jusqu’à la conclusion de son histoire, peut-être prévisible mais néanmoins touchante.

Bref, est-ce un bon livre ? Je crois. Est-ce un livre marquant ? Je ne pense pas – d’où ma réflexion sur ce roman.
Evidemment, tous les livres que l’on lit ne peuvent pas frapper autant notre imaginaire à chaque fois. Mais il y en a qui s’effacent sitôt refermés, quel que soit le plaisir que l’on a pris à les lire. Des livres parmi d’autres, qui ne laissent aucune trace, qui n’ajoutent pas de brique à notre vécu, et dont est bien en peine de parler quelques jours, quelques semaines après les avoir lus – quand on se rappelle les avoir lus.

Je glisse Jeu de pistes dans cette catégorie. Que cela ne vous empêche pas de le lire si le sujet vous plaît, vous ne le regretterez pas. Et peut-être en garderez-vous davantage que moi… Chacun son expérience !

Jeu de pistes, de Marcel Theroux
Editions Plon, 2011
ISBN 978-2-259-21295-3
238 p., 21€

Publicités