Articles tagués “humour noir

Le tampographe Sardon de Vincent Sardon

Je ne me souviens plus comment j’ai découvert son oeuvre, mais j’avais adoré ses tampons faits-main, en petite quantité et qui sont des merveilles de cynisme, de moquerie et d’humour.


Vincent Sardon a un univers bien particulier, comme vous pouvez le découvrir sur son blog http://le-tampographe-sardon.blogspot.fr/ (dans la colonne de droite, vous trouverez les différents modèles de tampons, rangés par ordre de prix), un humour noir trempé d’encre et de pluie ainsi qu’une plume mordante et acide. Il réalise également des bons-points (avec, entre autre, la tête de Francis Heaulme dessus)

L’ouvrage Le tampographe Sardon regroupe ce que Vincent Sardon fait de mieux. Des tampons, des coups de gueule, des bons-points, des comptes-rendus de sa création artistique, quatre années durant.

Personnellement, je ris souvent, pas à tout, mais j’aime beaucoup ses affiches et tout particulièrement, sa collection de tampons éditeurs. (C’est tellement vrai!)

Le tampographe Sardon, c’est l’histoire d’un type, un brin décalé, qui nous fait part de sa vision de la société. Une sorte de catalogue d’expos des horreurs de la vie. Vincent Sardon n’est pas un « simple » artisan d’art, c’est un artiste à part entière, qui mène de front plusieurs vies. Voici un bouquin très riche, coloré, drôle (ou pas, c’est selon votre sensibilité). Bref, Vincent Sardon, on l’aime ou on le quitte.

Le tampographe Sardon, de Vincent Sardon
Édition l’Association, 2012
9782844144423
256p., 39€

Un article de Clarice Darling.


Le coup du lapin 3 d’Andy Riley

J’ai découvert les deux premiers tomes des lapins suicidaires l’année dernière. Cela m’avait valu un bon gros fou-rire et le regard amusé et compatissant du libraire.

Amateurs d’humour noir sans texte, vous allez être servis. Quand on a fini de tourner les pages de cet ouvrage, on n’a qu’une envie. En avoir encore et toujours plus à se mettre sous la dent, et savoir enfin pourquoi, oui, pourquoi, ces lapins si mignons ont décidé d’en découdre avec la vie.

On ne saura jamais la réponse, si ce n’est qu’ils font cela uniquement pour nous faire rire et on les en remercie, tout comme on remercie Andy Riley de satisfaire nos zygomatiques et de nous remonter le moral.

Mais (car il y a un mais), si Le coup du lapin 3 foisonne d’idées toutes plus saugrenues, j’estime qu’il y a une légère baisse du niveau. Est-ce parce que l’effet de surprise est passé? Est-ce parce qu’on s’habitue à l’horreur des lapinous?

Quoi qu’il en soit, on ne peut s’empêcher de sourire à leur folie auto-destructrice et leur imagination morbide toujours plus évoluée.

Le coup du lapin 3 d’Andy Riley
éditions Chiflet&Cie
ISBN 978-2-35164-147-7
160p, 14€95

Un article de Clarice Darling.