Articles tagués “Chris Donner

Mes débuts dans l’art de Chris Donner

Mise en page 1Chris Donner m’avait agréablement surpris l’an dernier avec son Tempête au haras, aussi étais-je ravie de voir son dernier livre apparaître sur ma table de chevet.

David Belting vit en Californie avec ses parents. Il doit avoir 5 ou 6 ans lorsqu’on se rend compte qu’il a un don. Il dessine merveilleusement. A tel point que les voisins sont prêts à donner 100$ pour un de ses dessins. Son père va alors placer en lui de formidables espoirs, bien vite envolés puisque David ne souhaite pas devenir artiste. Son père va donc lui forcer la main et l’inscrire à des cours particuliers avant de lui faire intégrer une école d’art flambante neuve dans la ville de Reno, Nevada, où sa famille vient de s’installer.

Reno, je parle d’expérience pour y avoir passé plusieurs jours, est le summum du kitsch. Le Las Vegas du pauvre. Tout tombe en décrépitude et les lumières des casinos ne font pas oublier la misère, économique et intellectuelle, de la ville. David n’a qu’une envie. Quitter cette ville. Quitter sa famille qui l’oblige à être artiste. Partir et tout plaquer.

Adulé par le prof d’art moderne, détesté par son prof d’art contemporain, David tente tant bien que mal de comprendre ce qu’il fait là, dans cette école qui ne lui plaît pas, dans cette ville qu’il déteste. Jusqu’à ce qu’arrive en cours, la belle Rocio Mendes, qui lui fait chavirer le cœur…

Mes débuts dans l’art est beaucoup moins bien que Tempête au haras. Soyons honnêtes. C’est toujours très bien écrit, mais on ne s’identifie pas du tout au personnage. J’ai l’impression que le bouquin a été écrit à la va-vite et je ressors un peu déçue. Si la forme est toujours très bien, le fond est plus pauvre. La fin est convenue et légèrement cul-cul. Bref, un bouquin pour ado (à partir de 12 ans) pas mal, mais sans plus.

Mes débuts dans l’art de Chris Donner
Éditions École des Loisirs, 2013
9782211214094
172p., 14€50

Un article de Clarice Darling.


Tempête au haras de Chris Donner

Autant vous le dire tout de suite, ce n’est pas le titre « cul-cul » qui m’a attiré. On dirait un titre des bouquins Barbie.

C’est ma collègue responsable du rayon jeunesse qui m’a collé le livre entre les mains et m’a dit texto « tu vas voir, c’est vachement bien. Et tu n’as pas besoin d’aimer les chevaux. »

Ouf! Parce que les bidets et moi… ça fait douze.

Jean-Philippe est né dans une famille passionnée. Son père est jockey et sa mère est lad (je ne sais pas s’il existe un terme féminin pour cette appellation!) Il est né le même jour qu’un poulain, à même l’étable, dans la paille.

Dès lors, la vie du petit garçon sera inextricablement mêlée à celle de l’écurie et d’une jument en particulier.

Je ne peux rien dire de plus sous peine de gâcher le plaisir de lire ce livre qui est un petit bijou. Chris Donner nous offre un texte où l’on ne prend pas les enfants pour des imbéciles, truffé de verbes au passé simple et d’expressions au second degré (que les enfants de 9-10 ans peuvent aisément comprendre).

Voilà un roman pour enfants que même les adultes peuvent lire (je me suis laissée piéger) et même si la fin peut paraître convenue (il fallait bien un happy end!), le personnage de Jean-Philippe est extrêmement attachant, tout en questionnements et en dépassement de soi.

En bref, un roman intelligent, inventif et bien écrit! Un régal.

Tempête au haras de Chris Donner
Ecole des Loisirs, 2012
9782211207935
119p., 8€50

Un article de Clarice Darling.