Articles tagués “Autrement

À première vue : récapitulatif 2020

En cette fin de quatrième semaine, je vous propose un petit outil qui pourrait s’avérer fort utile, si jamais vous cherchez à découvrir la rentrée d’un éditeur en particulier.

Vous trouverez donc ci-dessous la liste, dans l’ordre alphabétique, des éditeurs abordés cette année dans la rubrique « à première vue ». Pour en savoir plus sur leurs publications, il vous suffit de cliquer sur le nom qui vous intéresse.

Pour vous faciliter encore un peu plus la vie, je laisserai cet article épinglé en haut du blog durant quelque temps.

Actes Sud
Agullo
Albin Michel
Autrement
Aux Forges de Vulcain
Christian Bourgois
Delcourt
Fayard
Finitude
Flammarion
Gallimard
Gallmeister
Éditions du Globe
Grasset
Éditions de l’Iconoclaste
Julliard
Lattès
Liana Levi
Métailié
Éditions de Minuit
Éditions de l’Olivier
Le Passage
Philippe Rey
Plon
P.O.L.
Rivages
Éditions du Rouergue (la Brune)
Robert Laffont
Seuil
Stock
Sabine Wespieser
Verdier
Zoé
Zulma
Bonus :
Sonneur, Fosse aux Ours, Viviane Hamy, Tripode

(…et, si j’ai le courage de l’écrire, un article recensant les parutions d’éditeurs ne sortant qu’un seul livre, comme Viviane Hamy ou le Sonneur… Je vais essayer, promis !)


À première vue : la rentrée Autrement 2020

autrement logo


Intérêt global :

sourire léger


Dans le catalogue très varié des éditions Autrement, qui présente aussi bien des essais que de la littérature, on retient notamment deux titres essentiels de la littérature du XXème siècle : Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur de Harper Lee, et Inconnu à cette adresse de Kressmann Taylor. Mais aussi l’un des romans cultes des libraires, 84, Charing Cross Road de Helene Hanff, ou encore les œuvres de l’Australien Kenneth Cook, de Vita Sackville-West et de Laurie Colwin.
Depuis 2017, Autrement compte dans ses rangs une jeune romancière afro-américaine dont la maison défend la plume avec beaucoup d’engagement, et c’est avec son deuxième roman qu’elle figure dans la rentrée.


Brit Bennett - L'autre moitié de soiL’Autre moitié de soi, de Brit Bennett
(traduit de l’anglais (États-Unis) par Karine Lalechère)

Son premier roman, Le Cœur battant de nos mères, s’était fait joliment remarquer il y a trois ans, recevant notamment de la rédaction du magazine Lire le titre de meilleur roman étranger de 2017. Après un recueil d’essais plus que jamais d’actualité, Je ne sais pas quoi faire des gentils blancs, elle revient avec un deuxième roman qui se déroule en Louisiane.
Quatorze ans après la disparition des jumelles Vignes, l’une d’elles réapparaît à Mallard, leur ville natale, dans le Sud d’une Amérique fraîchement déségrégationnée. Adolescentes, elles avaient fugué main dans la main, décidées à affronter le monde. Pourtant, lorsque Desiree refait surface, elle a perdu la trace de sa jumelle depuis bien longtemps: Stella a disparu des années auparavant pour mener à Boston la vie d’une jeune femme Blanche. Mais jusqu’où peut-on renoncer à une partie de soi-même ?