Il faut donc avoir de l'âme pour avoir du goût (Vauvenargues)

Archives de 7 janvier 2013

06h41 de Jean-Philippe Blondel

06h41Jean-Philippe Blondel nous livre ici un nouveau roman comme il les affectionne. L’histoire d’une femme et d’un homme, qui furent amants dans leur jeunesse et qui se retrouvent tout à fait par hasard, dans le train Troyes-Paris.
Ils ne se parlent pratiquement pas, mais on suit leurs cheminements respectifs. On replonge dans leurs passés. Un chapitre pour la femme, un chapitre pour l’homme.

Si ce roman reste dans l’anecdotique, l’ouvrage présente en subtilité l’histoire de ces deux ex-amants adolescents, devenus adultes et parents. Que sont devenues leurs vies? Est-ce ainsi qu’ils souhaitaient vivre? Quels sont les rêves d’adolescent qu’on finit par réaliser vraiment?

Blondel met en scène Cécile et Philippe, quasi cinquantenaires perdus de vue depuis trente ans et qu’un drame relie. L’écriture est simple, fluide mais on reste tout de même dans l’expectative, on aurait aimé en savoir plus, connaître le fin mot de l’histoire. Blondel n’est pas de ces auteurs-là, pour découvrir la fin, il faut traquer entre les lignes et savoir lire à demi-mot.

06h41 de Jean-Philippe Blondel
Editions Buchet-Chastel, 2013
9782283026052
232p., 15€

Un article de Clarice Darling.

Publicités